lundi 20 octobre 2014

Dimanche 19 octobre 2014 : Internationaux de Paris IDF Jeunes

Ce dimanche avaient lieu, dans le 20ème arrondissement de la Capitale, les Internationaux de Paris IDF de parties rapides jeunes, organisés par la Ligue d'Ile de France des échecs. L'an passé, cette compétition avait obtenu de la FFE le label "championnat de France" mais cette faveur n'avait pas été renouvelée cette année.
Cependant, tout le monde n'était pas au courant ou cela n'avait pas d'importance car le plateau était tout de même très relevé. Plusieurs champions de France (officiels) et de nombreux participants des championnats de France de Montbéliard étaient présents.

La salle de jeu :  Au premier plan les petits poussins

La salle de jeu vue du coté des grands


C'est dans ce contexte ardu que nos jeunes de l’Échiquier de Lorris allaient devoir évoluer toute la journée, dans des tournois en 9 rondes, à la cadence de 12 min + 5s/coup. Et le moins que l'on puisse dire est que nos attentes, en termes de difficulté, furent comblées ! Mais les progrès passeront inévitablement par ce genre de confrontations.

Au delà des résultats bruts de nos 5 participants, je vais m'attacher à analyser un peu les performances de chacun, compte-tenu de leur nombre réduit. Sans entrer dans le détail des parties que je n'ai pu voir, relégué que j'étais dans les tribunes.

Les participants Lorriçois
Minimes
Dans cette catégorie ne "subsistent" que les joueurs motivés et expérimentés, les autres ayant abandonné pour se consacrer à d'autres activités. Avec 1380 d'ELO rapide, Esteban possédait l'antépénultième classement au départ de la compétition, qui montait jusqu'à 2250 R. Autant dire que cela s'annonçait compliqué ! Et ce le fut.



2,5 points au final et 33ème/37, ce n'est pas beaucoup, si l'on tient compte de l'exemption de la 2ème ronde. Pourtant, pas de contre performance absolue, ayant toujours perdu contre des ELO plus forts (1820, 1730, 1670...). Mais sans doute peut-on regretter aussi l'absence d'"exploit" contre des joueurs à sa portée (1400, 1480, 1530). C'est ce genre de parties qu'il faudra remporter  pour avancer et prétendre à des résultats. Sans doute qu'il faudra renfoncer sa confiance en soi et son bagage technico-tactique.

Benjamins
Avec 1290 d'ELO rapide, Daril était également l'un des moins forts, sur le papier, dans un tournoi qui comptait 48 joueurs, dont la grande majorité dépassait 1500 ELO. Les résultats furent mitigés mais les 3 points obtenus au final, pour une 41ème place, ne sont pas forcément trop décevants. Surtout si l'on se souvient qu'après 4 rondes, notre facétieux collégien n'avait pas ouvert son compteur.




Le moral en berne, il a pourtant su s'imposer par 3 fois par la suite et retrouver le sourire. La vraie déception vient plutôt de ses défaites contre des adversaires à sa portée (1120, 1200, 1120) même si l'une de ses victoires fut contre une 1430. Avec un Daril à son niveau réel, le résultat final aurait pu être bien meilleur. Pour cela, c'est à nouveau la confiance en soi qui est à travailler, de concert avec les aspect techniques et tactiques.
"Victoire !"

Pupilles
Le gros contingent de cette compétition se situait en pupilles avec 82 participants. Parmi ceux-ci, Nolan représentait nos couleurs. Avec 3,5 points et la 64ème place, les sentiment furent mitigés. En effet, Nono possédait le 55ème ELO et présentait 3 points après la 6ème ronde, ce qui n'était pas trop mal. Malheureusement, il ne sut pas conserver le rythme pour finir dans le haut du tableau.



Si l'on regarde de près ses confrontations, on s'aperçoit qu'il n'a battu aucun adversaire supposé plus fort et que par contre il a succombé par deux fois face à des ELO plus faibles. Il y a donc matière à progression, c'est certain, connaissant les qualités indéniables de notre pupille. Encore une fois, la confiance en soi est la clé car il y avait la place pour une meilleure performance.

Petits poussins
Seule catégorie où nous présentions deux joueurs, elle n'en était pas moins relevée, avec la présence du champion et de la championne de France ainsi que d'autres excellents joueurs pour leur âge. En particulier le vainqueur final, Adam Mekhane, troisième à Montbéliard !

Les Ppou en action 

Nadjee finit avec 4,5 points et la 15ème place sur 29. Belle performance tout de même pour ce joueur d'instinct, attaquant permanent mais grand étourdi, souvent impatient. Il joue trop vite, même pour des parties rapides ! Trop de bêtises le handicapèrent donc dans les matchs décisifs de début de tournoi. Le ELO n'est pas trop parlant dans cette catégorie mais l'on peut dire que Nadjee aurait dû gagner 3 de ses 4 matchs perdus avec un peu de concentration et moins de vitesse. Il possède les qualités qui pourraient lui permettre de faire de belles choses. Mais il va falloir de la volonté d'apprendre et de progresser.



Nadjee court annoncer son résultat !
Salomé termine à la 10ème place, avec 5 points, 3ème fille du tournoi. C'est plutôt positif mais une analyse plus fine nous dit le contraire : Elle perd les parties importantes du tournoi, contre des adversaires à sa portée. Je ne fais pas allusion à sa défaite contre Rajat Makkar, champion de France, tout juste rentré des mondiaux de Durban, mais plutôt à ces matchs dans lesquels elle doit se transcender et montrer ses progrès (contre Chloé par exemple). Elle révèle toujours son manque de maturité à travers une difficulté chronique à tenir la distance. Cela se traduit par quelques parties dans lesquelles elle "décroche", ne voit plus les coups les plus simples. Elle peut se reprendre ensuite mais l'ensemble est inégal, du coup. Mais c'est une vision d'adulte et pour le moment Salomé prend du plaisir à jouer et c'est le plus important.

Salomé affronte Rajat Makkar
"Vite !"

"Il faut que..."

"...j'aille annoncer..."

"...mon résultat !"


Au bout du compte, ce fut tout de même une belle journée, intense, ponctuée de quelques moments de détente, dans une belle complicité.


Dommage que si peu d'enfants du club aient participé à cette manifestation. C'était l'occasion de "monter à la Capitale" et d'en garder un souvenir fort, tout en progressant en se confrontant à des adversaires inédits .

Tous les résultats : Petits poussins - Pupilles - Benjamins - Minimes


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire. Merci de rester correct.